Résidence d'éducation aux médias et à la citoyenneté dans le Nord

Résidence d’éducation aux médias et à la citoyenneté dans le Nord et Pas-de-Calais

Transmettre, informer, former

De novembre à mars, j’ai effectué une résidence-mission au sein du territoire de la Communauté de Communes Flandre Lys (CCFL), composée de huit communes des départements du Nord et du Pas-de-Calais : La Gorgue, Estaires, Fleurbaix, Haverskerque, Laventie, Lesterm, Merville et Sailly-sur-la-Lys. Cette résidence d’éducation aux médias et à la citoyenneté s’inscrit dans un Contrat Local d’Education Artistique (CLEA), financé à parité entre la CCFL et la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) Hauts-de-France.

Mon rôle était de réaliser des interventions auprès des différents publics (scolaires, centres sociaux, municipalités, bibliothèques, EHPAD…), afin de les sensibiliser d’une part à la production de l’information, tout en leur faisant découvrir le métier de journaliste ; d’autre part en favorisant le développement de leur sens critique. Les modalités seront diverses et adaptées au cas par cas : débats, mise en place de journaux/gazettes, ateliers pratiques de création d’articles, techniques de l’interview, photos et contenus journalistiques ou encore séances consacrées à la vérification des sources pour apprendre à reconnaître les théories du complot et les fausses informations.

Cette page vous permettra de suivre les avancements des différents projets au fil de la résidence.

La résidence en chiffres

– 3000 km parcourus sur le territoire de Flandre Lys
– 154 rendez-vous et interventions
– 32 structures au total, dont 4 classes/sous-structures en moyenne
– 11 écoles primaires (5 écoles publiques/6 écoles privées
– 3 collèges (1 public/2 privés)
– 4 centres sociaux (Merville, Lestrem, La Gorgue, Sailly-sur-la-Lys)
– 2 CAJ/Secteur Jeunesse (Sailly-sur-la-Lys et Lestrem)
– 1 groupe de jeunes de services civiques
– 2 ALSH (Sailly-sur-la-Lys
– 4 bibliothèques (Laventie, La Gorgue et Merville et Fleurbaix)
– 2 EHPAD (Lestrem et La Gorgue)
– 2 groupes adressés aux séniors (Halte Répit à Sailly-sur-la-Lys et espace convivialité à Merville)
– 1 conseil de maison (Sailly-sur-la-Lys)
– 2 municipalités (Fleurbaix et Sailly-sur-la-Lys)
– autres acteurs : CCFL et Epicerie Solidaire intercommunale (ESI)

 

Pour un aperçu de ce qui a  été produit, voir quelques articles produits pendant la résidence

 

Vidéo au centre social de Merville (Nord)

 Intervention à l’école primaire Sacré-Coeur de Fleurbaix (Pas-de-Calais)

Je suis intervenu dans les classes de CP à CM2, pour leur montrer l’organisation d’un journal, d’un magazine et leur présenter de façon générale le métier de journaliste. Chaque classe a par la suite créé son propre article, parfois plusieurs par classe, en ayant recueilli des information et réalisé des interviews.

Intervention auprès des CM

Intervention auprès de la classe de CM

Voir les photos des interventions : https://ecolesacrecoeurfleurbaix.wordpress.com/2018/02/18/un-journaliste-a-lecole/

Articles réalisés par les jeunes en service civique d’Unis-Cité Cœur de Flandre

Après un reportage effectué auprès des commerçants par les jeunes en lien avec l’orientation, ils ont effectué ces articles pour se présenter et expliquer leurs actions sur le terrain.

«  Me rendre utile et redonner le sourire aux personnes qui en ont besoin c’est ma fierté »

Morgane, 17 ans

Je suis en service civique depuis mi-octobre 2017. Je suis actuellement mobilisée sur le projet famille en harmonie. Ce projet consiste à rendre visite une fois par semaine aux personnes en situation de handicap à leur domicile. Nous faisons de la cuisine, nous allons au cinéma, à la piscine, au marché, ou encore faire les magasins.

Personnellement, je suis mobilisée sur les secteurs Watten, Eperlecques, Ledringhem et Wormhout. L’une des personnes que je visite a perdu ses deux enfants, elle nous appelle ses « fi-filles », je me sens utile car c’est un peu comme si on était ses seuls enfants qui lui restent. Grâce à nous elle retrouve le sourire. C’est ma fierté.

Nous nous déplaçons en bus et en train et pour les personnes qui ont le permis en voiture. Pour certaines villes, les personnes chez qui je me rends viennent me chercher. Une journée type de visite en ce moment commence à 9h30, je prends mon bus pour aller sur Bailleul. Je reste entre 1h30 à 2h avec la personne. Une fois ma visite terminée, je reprends mon train pour revenir sur Hazebrouck. Ensuite je prends un bus à 12h30 pour aller à ma visite à Wormhout de 13h30 à 15h30. Je suis avec ma visite, ensuite on vient me chercher à Wormhout pour aller à ma visite à Ledringhem. Après ma visite me ramène à Arnèke pour prendre mon train et je rentre chez moi vers 18h.

J’habite à Hazebrouck et j’y suis née. J’ai arrêté les cours à 16 ans, n’ayant pas trouvé ma voie, je n’ai pas voulu rester sans rien faire. Je voulais également reprendre confiance en moi, avoir une petite rémunération et surtout me rendre utile ainsi qu’aider les autres. Je conseille Unis-Cité si vous êtes sans diplôme et sans travail, que vous avez entre 16 et 25 ans, que vous voulez avoir une petite rémunération et vous rendre utile.

——

« Toujours rebondir dans les moments difficiles »

Anonyme, 17 ans

Le système scolaire c’est de la vraie daube, je ne trouve pas d’autre mot. J’ai passé des années pourries. Arrivé en 6e, les profs étaient sur mon dos à cause de mon nom de famille, car mes frères étaient déjà passés avant. Souvent mes profs me disaient « tu es comme tes frères », « tu vas devenir comme tes frères ». C’était pareil avec ma cousine qui a le même nom de famille.

Arrivé fin de 4e, j’ai pété un plomb face à une prof qui me prenait la tête, en plus je ne l’avais même pas en cours. Je l’ai insultée, j’ai voulu la frapper, mais mon surveillant que je connais depuis que j’ai 5-6 ans m’a calmé. J’ai quand même allé trop loin, je me suis fait viré, j’ai commencé ma 3e au dans un autre collège. Je n’y allais jamais vu que je n’aimais pas le collège. Je me suis fait viré, ça fait déjà le troisième collège d’où je m’étais fait viré. J’ai terminé l’année en stage. On m’a mis dans un lycée en CAP cuisine dans une orientation que je ne voulais pas. J’ai arrêté l’école à 15 ans, j’ai rien fait jusqu’à 17 ans. Je suis allé une semaine à l’armée au 35e R.A.P. (régiment artillerie parachutiste) pour essayer de trouver ma voie. J’ai aussi cherché du travail mais comme j’étais trop jeune je ne pouvais pas. On m’a toujours dit de toujours rebondir dans les moments difficiles. Ensuite je suis venu en entretien à Unis-Cité en 2017. Cela s’est bien passé, ils m’ont embauché pour une mission qui dure 8 mois et je dois rendre visite aux personnes en situation de handicap. Mon neveu est en situation de handicap, ça me fait plaisir d’aller leur rendre visite.

Je vais bientôt m’inscrire pour passer le code puis le permis de conduire. Après mon service civique j’aurai la possibilité de rentrer dans l’entreprise où mes frères travaillent.

——-

 

« J’apprécie mon service civique »

 Caroline, 18 ans

Je suis volontaire à Unis-Cité en service civique, depuis octobre 2017. J’interviens à Hazebrouck et à Bailleul, j’habite Serques. Je fais partie du groupe intergénéreux à Bailleul.

Le lundi, je rends visite à une dame de 13h30 à 15h. On discute avec la personne âgée, on l’accompagne dans ses démarches pour découvrir l’informatique. Elle nous fait découvrir sa passion, le tricot. Ensuite nous allons à la ferme chercher du lait et des œufs.

Vers 15h30, jusqu’à 17h, nous allons rendre visite à une autre dame au foyer des personnes âgées. Elle nous raconte sa vie d’autrefois, quand son mari était encore là, elle nous demande ensuite de raconter nos week-ends, souvent nous mangeons des chocolats.

Le mardi de 13h30 à 15h40, nous allons visiter une dame en situation de handicap qui ne peut plus bouger de son lit car elle a des problèmes de santé, donc nous lui ramenons des films ou nous regardons des cassettes vidéo d’elle autrefois, souvent elle s’endort.

J’apprécie mon service civique car j’aime parler avec les personnes âgées et rencontrer de nouvelles personnes.

——–

Une expérience enrichissante envers les personnes âgées

Alan, 18 ans

Je suis volontaire en service civique à Unis-Cité Cœur de Flandre pour une période de 8 mois. J’habite Blaringhem. Je suis en binôme lors de mes visites au domicile des personnes âgées.

Mes visites ont commencé le 12 décembre 2017 à Bailleul, j’ai très bien aimé car ça me permet d’aller au contact envers les personnes âgées. De plus, le contact est réciproque car il y a une bonne entente.

Les activités avec les personnes âgées sont variées. Nous jouons aux jeux de société : cartes, Uno, Scrabble, et nous apprenons à tricoter. Cela permet aux personnes âgées d’avoir une compagnie, quelqu’un à qui parler, à se confier.

Voici une journée-type : tout part de la matinée, le matin nous sommes sur Hazebrouck, pour des réunions ou des formations. En fin de matinée, nous nous rendons à Bailleul en train ou en voiture. Le midi nous mangeons à la cantine de l’hôpital (EPSM). Après le repas du midi, chaque binôme se rend à sa visite. Souvent les visites sont dans les environs d’une heure trente. Chaque visite se passe bien. Nous jouons, nous mangeons des chocolats ou des bonbons. Nous buvons un jus d’orange et s’achève la visite.

Le service civique m’a apporté plus d’expérience dans le domaine de l’aide à la personne âgée. On se rend utile envers les personnes âgées.

——–

 

« Faciliter le quotidien et ramener de la joie aux personnes âgées »

Raphaël, 16 ans

Je suis volontaire au service civique, j’habite à Hazebrouck. Je me suis engagé à Unis-Cité pour apporter du bien au gens et me sentir utile. Les personnes en situation d’isolement bénéficient d’une présence chaque semaine. Nous rendons visite aux personnes âgées dans le but de faciliter leur quotidien et de ramener de la joie. On fait des jeux de société, des balades, les courses et on parle.

Chaque semaine, les volontaires rendent visite 1h30 aux personnes âgées les lundis et mardis. Les visites sont sur Bailleul. Le transport se fait en train ou en voiture.

Je me sens utile. Je ne sais pas encore ce que je voudrai faire après de façon certaine, j’irai peut-être à l’armée de terre.

——–

« Donner de la joie et de la bonne humeur aux personnes âgées »

Elise, 17 ans

Je suis en service civique depuis le 16 octobre 2017. J’ai fait un service civique parce que je ne savais pas où m’orienter. Avant ça j’ai fait deux secondes, une 2nde gestion administration, et une 2nde bac pro esthétique. Aucune des deux ne me plaisaient donc comme je n’avais aucune idée d’où aller, et que je ne voulais pas rester à rien faire, j’ai voulu me rendre utile. Le service civique consiste à être volontaire.

Chaque semaine, je rends visite à des personnes âgées. Les visites durent 1h30. Le lundi j’ai une visite de 13h30 à 15h, nous jouons au Triominos et de 15h à 16h30 avec une autre personne âgée nous faisons atelier informatique. On lui donne des cours pour qu’elle puisse se servir de son ordinateur. Puis le mardi matin, je rends visite à une personne âgée à Nieppe. Nous faisons du Scrabble et du Triominos. Le mardi après-midi j’ai une visite à Estaires. On joue au jeu de Bidet et parfois nous jouons au Uno.

Le jeudi et vendredi nous avons cours d’anglais, français, maths et SVT.

Mon service civique a pour but de donner de la joie et de la bonne humeur aux personnes âgées en situation d’isolement et de me remettre à niveau dans mes cours.

 

Projet autour de la laïcité dans une école (article écrit par les CM2 et interview par Estaires TV)

Article réalisé par les élèves :

REPORTAGE SUR LA JOURNÉE DE LA LAÏCITÉ AU COLLÈGE PAR LES CM2

Les CM2 de Mme Szczepanski (Ecole Prévert-Pergaud) se sont rendus le vendredi 8 décembre au collège Henri Durez à Estaires à l’occasion de la journée de la laïcité.

Leur mission était de chanter, interviewer et réaliser un reportage avec l’aide du journaliste Monsieur Bouvy.

 

Arrivés à 9h45 au collège, nous entrons dans le hall.

Il y avait des affiches sur la laïcité. Elles ont été créées par des élèves du collège, des élèves de CM2 de la classe de Mme Wallet (Ecole Prévert-Pergaud) et de la classe de Mme Blaevoet (Ecole du Grand Chemin La Gorgue).

Ces affiches représentaient le respect, les droits, les devoirs, les opinions ou encore les religions.

Ensuite nous avons chanté « Aux âmes citoyens » d’Aldebert, avec la chorale des CM2 et celle du collège. La professeure de musique nous accompagnait au piano, c’était déstabilisant car nous n’avions pas l’habitude.

Qu’est-ce que la laïcité ?

 Après avoir chanté, nous avons interviewé des participants à la journée.

Les personnes interrogées ont parlé de respect et d’égalité, comme l’inspectrice de l’éducation nationale Mme Derville : « C’est une question de liberté, d’égalité et de fraternité. C’est important pour éviter le cloisonnement. »,

Des élèves se sont aussi exprimés : « On accepte tout le monde » a répondu Anna, élève en 3ème, « C’est se respecter les uns et les autres » selon Ilan, élève de 6ème.

Nous sommes repartis avec la joie et le plaisir d’avoir participé à cette journée.

Article réalisé par les élèves de CM2 : Emma, Hugo,Yann, Eva, Enzo, Ethan C, Louna C, , Louna C, Martin, Clément, Mahé, Tom, Tess, Lison, Maxime, Louana, Léane, Zoé, Younes, Ethan P, Louise, Clara, Marie, Alyzée, Eliot, Aliki, Amélia

Interview réalisée par Estaires TV, le 8 décembre.

Le président de la République vient à la rencontre des CM2 de l’école Prévert-Pergaud d’Estaires (Nord) où j’interviens ! 

Le président de la République va venir aujourd'hui rencontrer les CM2 de l'école Prévert-Pergaud d'Estaires (Nord)

L’Elysée vient de l’annoncer ce matin, le président Emmanuel Macron fera une visite-surprise au sein de l’école publique Prévert-Pergaud. Quand il a appris qu’un journaliste venait effectuer une intervention auprès de la classe de CM2 de Mme Szczepanski, il a aussitôt annulé son rendez-vous avec le premier ministre chinois.

Il a pu changer ses billets à temps, et devrait être présent pour la sortie, à 16h20.

Quand j’ai montré aux élèves cet article, ils étaient surexcités. Et puis je leur ai demandé s’ils avaient remarqué le titre de l’information qui figurait sur le côté : « ALERTE : UNE TORNADE DE VACHES SE DIRIGE DROIT VERS LE NORD ». Ils ont compris que cette information, tout comme celle du Président de la République, permettaient pour le moins le doute.
Il s’agissait bien d’une fausse information, ou « fake news », que j’avais créée quelques minutes avant mon intervention, par le biais du site en-bref.fr, qui a pour objectif explicite de « faire une blague » facilement, en faisant croire à son entourage qu’il s’agit d’un article de presse, en en reprenant les codes et l’apparence. J’ai partagé cette vraie fausse information sur mon compte Facebook, des adultes y ont également cru (sans avoir forcément cliqué sur le lien d’ailleurs). Toujours garder son sens critique en éveil !

Intervention autour de l’image et d’une campagne de sensibilisation en primaire

Dans le cadre de la journée de la laïcité, j’ai été sollicité par les enseignants de deux écoles primaires, celle du Grand Chemin à La Gorgue (Nord) et l’école Prévert/Pergaud à Estaires.

Présentation aux élèves d'autres campagnes de sensibilisation. Crédit photo : Hélène Blaevoet.

Présentation aux élèves de campagnes de sensibilisation. Crédit photo : Hélène Blaevoet.

Il s’agissait d’aider les élèves de CE1 à CM2 à confectionner une affiche de sensibilisation sur la laïcité, qui sera affichée au collège Henri Durez de la ville d’Estaires. Au préalable, je leur ai diffusé des affiches en guise d’exemple et pour leur expliquer les bases de la composition d’une affiche (slogan, images, lignes de fuite, photomontages, mise en page…)

A quatre ou cinq, ils ont ainsi réalisé une affiche par groupe sur l’un des grands thèmes de la charte de la laïcité à l’école.

A suivre prochainement : le reportage réalisé par les élèves lors de la journée de la laïcité au collège, le 8 décembre.

 

C’est Noël avant l’heure à la bibliothèque de Laventie !

Ce samedi 2 décembre après-midi, j’ai réalisé une animation à la bibliothèque de Laventie (Pas-de-Calais) dans le cadre de la résidence au sein de la communauté de communes Flandre Lys.

Huit enfants entre 6 et 11 ans de Laventie et de Lestrem était présents. Je leur ai tout d’abord expliqué en quoi consiste le métier de journaliste, pour leur proposer ensuite un atelier pratique : apprendre à réaliser des interviews et comprendre comment se construit une information. Ils ont choisi un sujet : Noël. Par groupes de deux, ils se sont posés mutuellement la question suivante : « Qu’est-ce que c’est Noël pour toi ? », pour effectuer un article, tous ensemble. Les enfants ont également réalisé des dessins pour illustrer leurs interviews. Ce sont eux qui ont trouvé les titres pour chacune des interviews. L’atelier s’est terminé par un bon goûter avec des coquilles (spécialité d’ici, sorte de brioche), des bonbons et des papillotes.

Huit nouveaux apprentis journalistes à la bibliothèque de Laventie.

Huit nouveaux apprentis journalistes à la bibliothèque de Laventie. Crédit photo : Mathilde Ternisien.

 

Interviews réalisées par les enfants : 

C’est la fête de Noël 

De Sasha par Zélie

« C’est joli, c’est gentil, il y a des cadeaux. Il neige. Il y a plein de sapins. On mange des cookies et des coquilles. On a de beaux jouets »

 

C’est Noël

De Zélie par Sasha

« C’est le père Noël, j’aime le traîneau du père N oël. C’est un repas en famille. Nous décorons le sapin de Noël. Il fait froid, on fait des bonhommes de neige »

 

Noël et la famille

De Ryan par Joey

 « C’est une fête où on fait des cadeaux. C’est un moment où on fait la fête. C’est les vacances. Noël ça me fait penser au chapeau du père Noël, aux chants de Noël et aux films de Noël. »

 

Les moments de Noël

De Joey par Ryan

« Noël c’est un moment en famille autour d’un repas. C’est des décorations sur le sapin, des guirlandes, des boules de Noël, les grelots, le chapeau du père Noël, la neige, des bonhommes de neige et des batailles de neige. C’est aussi des films de Noël et les rennes avec le père Noël. »

 

La fête de Noël

De Gabriel par Léandre

« C’est une fête où on a des cadeaux. C’est un moment en famille. Il y a de la neige parfois »

 

Qu’est-ce que c’est Noël ?

De Léandre par Gabriel

« On a des cadeaux. Il y a le père Noël. C’est une fête en famille. Ça me fait penser aux jouets, aux guirlandes, aux chocolats et on est en vacances. »

 

C’est Noël

De Clémence par Léonie

« Nous recevons des cadeaux, le père Noël vient avec ses animaux et les cadeaux sur son traîneau. Ça me fait penser aux carottes pour faire le nez des bonhommes de neige et les biscuits pour donner au père Noël, les chaussettes de Noël et les sapins. J’aime bien quand je vois le père Noël parce qu’il nous donne des cadeaux et la cheminée parce qu’il passe par là. Mon chat a quelque chose autour du cou qui fait gling gling mais elle n’aime pas »

 

C’est quoi Noël ?

De Léonie par Clémence

« Le père Noël rapporte des cadeaux aux enfants sages et pour se retrouver en famille, le père Noël arrive avec des cadeaux, il porte des gants et un grand bonnet rouge. Dehors il y a des grands bonhommes de neige avec des carottes. Le père Noël arrive avec des cadeaux, il a un traîneau tiré par des rennes. »

Première intervention en maternelle

Qui a dit que l’éducation aux médias et à l’information s’adressait aux plus grands ? Mardi dernier, j’ai présenté mon métier aux plus petits (très petite section et petite section) de l’école Saint-Exupéry à Haverskerque (59).

intervention en classe TPS/PS à Haverskerque

Les enfants étaient très attentifs ! Crédit photo : Marie Depaepe.

Au programme : découverte de journaux et magazines que je leur avais apportés, puis mini-interviews par groupe de trois portant sur leur visite d’un salon de coiffure. Pour rendre l’intervention plus ludique, j’ai emprunté leur magnétophone-jouet.